Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sénégal / Religion-Jeunesse / Elections 2012 : La Fraternité islamo-chrétienne Contre des Troubles électoraux (abbé)

(APS) - Le directeur des œuvres catholiques du Sénégal, abbé Dominique Stanislas Mendy, a dit son espoir de voir ses compatriotes aller vers "élections normales" en 2012, citant notamment la fraternité des musulmans et chrétiens sénégalais comme antidote à la peur de lendemains électoraux troubles.


Sénégal / Religion-Jeunesse / Elections 2012 : La Fraternité islamo-chrétienne Contre des Troubles électoraux (abbé)
‘’Le Sénégal va vers des élections normales pour les Sénégalais que nous sommes, mais la bonne communion qui existe entre chrétiens et musulmans font qu’il ne faut pas avoir peur’’, a-t-il déclaré, samedi.

Il s’exprimait à Popenguine (Mbour), à l’ouverture officielle de la session nationale de formation des membres de l’Association des scouts et guides du Sénégal.

‘’Ce n’est pas la peine de s’alarmer outre mesure parce qu’au moment où nous sommes réunis à Popenguine, se tient, au stadium Marius Ndiaye, une journée de prières pour la paix au Sénégal’’, a-t-il souligné.

‘’Nous y étions hier (vendredi) soir jusqu’à 23 heures 30, avec monseigneur Jean-Noël Diouf, président de la Conférence épiscopale des évêques du Sénégal’’, a indiqué abbé Mendy.

Mgr Diouf a présidé samedi soir lui-même cette prière. ‘’Après celle-ci, il y aura une prière avec nos frères musulmans qui vont prendre le relais. C’est ça la beauté et la grandeur du Sénégal’’, s’est réjoui le prêtre.

‘’Ceci fait que nous ne devons pas avoir peur parce que Dieu, par sa grâce, a donné de grands dirigeants qui, aujourd’hui, ont compris les enjeux de la culture de la paix’’, a-t-il ajouté.

‘’Je remercie Abbé Dominique Stanislas Mendy d’avoir rappelé, à nous jeunes, notre rôle, notre devoir, mais aussi notre responsabilité dans ce qui continuera de faire du Sénégal un pays stable, un pays de paix, un pays dont l’émergence ne sera jamais brisée par des manquements post-électoraux’’, a déclaré le ministre de la Jeunesse, Mamadou Lamine Keïta.

Présidant l’ouverture de ladite session de formation qui prend fin dimanche, M. Keïta a rappelé que le Sénégal vivait, depuis plus d’un siècle, des moments électoraux. ‘’Nous avons mis en place l’ensemble des mécanismes pour que nous puissions les faire (les élections nationales) dans les bonnes conditions’’, a-t-il relevé.

Le ministre de la Jeunesse et des Loisirs a demandé aux guides et aux scouts de guider ceux qui n’ont pas de repère. ‘’Et Dieu sait qu’il en existe dans la jeunesse de notre pays, malheureusement.’’

‘’Le rôle d’une jeunesse dans une nation c’est d’être à l’avant-garde de la construction, du développement, du progrès et non de la casse’’, a indiqué M. Keïta pour qui, les scouts et guides sont connus pour leur esprit de citoyenneté, mais également pour leur respect aux valeurs qui fondent la République.

Il les a exhortés à ‘’prêcher la bonne parole, le bon comportement, pour que les prochaines élections que notre nation s’apprête à vivre, puissent se passer dans le calme, dans la tranquillité et, que le Sénégal en sort, renforcé et plus respecté’’.

‘’Cela nécessite que la jeunesse puisse comprendre que son rôle c’est de renforcer, tous les jours, les acquis et de ne jamais s’inscrire dans ce qui peut détruire’’, a poursuivi Mamadou Lamine Keïta devant l’Association des scouts et guides du Sénégal.

ADE/SAB
APs.sn
Par Le Dimanche 11 Septembre 2011 à 15:17 | Lu 779 fois


RELIGION