Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sénégal: le coût du ramadan (Par RFI)

Au Sénégal, pays à grande majorité musulmane, le ramadan a démarré depuis vendredi 19 juin. Durant 29 jours, les musulmans sénégalais ne devront ni boire ni manger du lever au coucher du soleil. Et pendant le ramadan, pour la coupure du jeûne - le ngodou, en wolof - il faut acheter les dattes, le poisson, le riz, ce qui représente un coût supplémentaire pour de nombreux ménages.


Vendeurs dans des magasins de rue, quartier du Plateau, Dakar, Sénégal. RFI/Paulina Zidi
Vendeurs dans des magasins de rue, quartier du Plateau, Dakar, Sénégal. RFI/Paulina Zidi
Dans les rues de Cité avion, à Ouakam, seuls les enfants du quartier jouent au football. Les rues - d’habitude si animées - sont presque vides. Installé dans son atelier de couture, Ma Touré revient du marché où elle a fait ses provisions pour le ndogou. En cette période de ramadan, les prix des produits de base ont augmenté.

« Les dépenses ont doublé, c’est sûr. Si avant, tu dépensais 2 500 francs ; maintenant, tu vas dépenser 5 000 ou 6 000 francs par jour. Cela coûte cher », a-t-elle constaté.

En plus du coût de la préparation des repas, il y a le sukerou kor, une tradition sénégalaise qui consiste à offrir des cadeaux à sa belle-famille.

« C’est la belle fille qui amène les cadeaux… pour se faire aimer par la belle-famille », explique Ma Touré en riant, avant d’ajouter qu’il s’agit, là encore, d’une dépense.

« Les femmes peuvent dépenser beaucoup pour sukerou kor. Le minimum c’est 20 000 francs mais tu peux dépenser plus. C’est cher », a tenu à souligner Ma Touré.

Pour faire face aux dépenses qui augmentent, certains trouvent des parades, à l’image de Pape Samba.

« Tous les produits sont en hausse, actuellement. J’ai vu qu’il y a des produits dont le prix a carrément doublé. Ceci dit, à notre niveau, nous faisons une ration mensuelle. Nous avons commencé à acheter les provisions avant le 19. On a fait le plein et donc là, il n’y a pas de soucis », a expliqué, pour sa part, Pape Samba.

Signalons également qu’aux frais journaliers, s’ajoutent les économies qu’il faut faire pour la korité, la fête qui marque la fin du ramadan, qui aura lieu mi-juillet.
RFI.fr
Par Le Mercredi 24 Juin 2015 à 01:39 | Lu 52 fois

Tags : ramadan, Senegal


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES