Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Serigne Abdoul Aziz Sy : “Il y a trop de fêtes religieuses au Sénégal”

Il y a une pléthore de fêtes religieuses au Sénégal. C'est l'avis de Serigne Abdou Aziz Sy qui recevait des parlementaires venus s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de l'esplanade des mosquées de Tivaouane, rapportent plusieurs sites d’information, notamment leral.net et seneweb.com et des radios (Sud Fm).


Serigne Abdoul Aziz Sy : “Il y a trop de fêtes religieuses au Sénégal”
Le porte-parole du Khalife général des Tidjanes appelle à une réglementation de ces cérémonies qui selon lui, ruinent l'économie du pays. Al Amine s'en est pris également à certains chefs religieux qui, dit-il, organisent des manifestations à des fins lucratives. "Il y a beaucoup d'événements religieux au Sénégal. Chacun se permet d'organiser des Gamou, des manifestations pour son défunt père ou pour autre chose. Il faut que cela cesse. Les chefs religieux doivent se retrouver autour d'une table pour voir comment réglementer cette situation", martèle le porte-parole du Khalife Général des Tidjanes.
Par ailleurs, le marabout exhorte les Sénégalais au travail, à gagner leur vie à la sueur de leur front. "Beaucoup de Sénégalais versent dans la ruse pour avoir de l'argent au lieu de travailler", dénonce le chef religieux.

Officiellement, il y a une quinzaine de fêtes traditionnelles et religieuses au Sénégal. Pis, avec le «diktat» des télévisions, d’autres fêtes officieuses ont fini par élonger la liste. De Saint-Valentin (fête des amoureux le 14 février), à la fête des mères, aucune opportunité n’est laissée au hasard par les sénégalais pour gaspiller de l’argent. Ne vous étonnez de voir certains d’entre eux célébraient le Thanksgiving.

L’autre grosse équation, reste à savoir combien ces fêtes religieuses coûtent-elles aux contribuables sénégalais. L’Eglise a annoncé une enveloppe de 60 millions comme contribution de l’Etat pour le pèlerinage marial à Popenguine. Quid des Magal et autres Gamou ? Mystère et boule de gomme !
Sudonline.sn
Par Le Mercredi 10 Juin 2015 à 23:38 | Lu 42 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION