Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Témoignages émus : Hommage magistral à Cheikh Tidiane Diakhaté

Cheikh Tidiane Diakhaté a été inhumé samedi à Tambacounda. Mais à la levée du corps, le président du Conseil constitutionnel a eu droit à un hommage appuyé du président de la République, de ses collègues et de sa famille.


Témoignages émus : Hommage magistral à Cheikh Tidiane Diakhaté
La Nation sénégalaise a rendu hommage au président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté, décédé jeudi à Dakar. A la levée du corps à l’hôpital Principal, samedi, les témoignages ont été nombreux pour saluer la mémoire du juge. Le chef de l’Etat, qui était présent, a déclaré : «Nous avons perdu un magistrat émérite, un serviteur de l’Etat. Il était chargé de dire et d’interpréter. Au nom de l’Etat et de la Nation, c’est avec émotion et tristesse que je rends un hommage mérité au juge Cheikh Tidiane Diakhaté, par sa noble et riche carrière au service de la loi et l’Etat de droit. Il est l’une des grandes figures qui ont marqué l’histoire du pouvoir judicaire. Je joins mes prières aux vôtres pour que Dieu, dans sa miséricorde, accorde sa gratitude au défunt et l’accueille en son paradis.» Et Macky Sall d’insister sur les valeurs qui faisaient la force du défunt juge. «Au-delà de la distance qu’imposent la séparation des pouvoirs et les servitudes institutionnelles, Cheikh Tidiane Diakhaté était d’une grande générosité, d’une grande sagesse et d’une grande bonté. Ses conseils sur la marche de l’Etat étaient toujours fondés sur l’objectivité. Je garderai de lui le souvenir d’un magistrat aguerri et des qualités humaines si nécessaires au contrat qui nous lie les uns aux autres», a-t-il ajouté. Pour le vice-président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté était un fédérateur avisé. «Il a su mettre en perspective la diversité de notre vie pour asseoir la dynamique et la stabilité de l’institution. Nous, membres et personnel du Conseil constitutionnel, avons à son égard un devoir de légitime reconnaissance pour ce qu’il a pu faire avec nous, pour nous, pour la réalisation de notre mission commune. Aujourd’hui, nous prions pour le repos de son âme», a soutenu Isaac Yankhoba Ndiaye. Ce dernier a rappelé que pendant 40 ans, sans discontinuité, le président Cheikh Tidiane Diakhaté a toujours servi la justice «avec la foi». «Il a géré avec souplesse, en toute conscience, les lourdes responsabilités qui lui ont été confiées», a-t-il témoigné.
LEQuotidien

Témoignages… Témoignages… Témoignages…

Pape Nouha SOUANE
Serigne Diop, médiateur de la République
«Il a toujours pris ses décisions en parfaite adéquation avec sa conscience»
«Dieu a fait que, à un moment donné, en tant que ministre de la Justice, j’ai travaillé avec lui.

Donc, je peux vous assurer que le Sénégal a perdu un grand serviteur de la justice, de l’Etat et de la Nation. Ce qui est le plus important dans ce métier, c’est d’être toujours quitte avec sa conscience puisque la grande difficulté du monde du droit, c’est qu’on est confronté tous les jours à plusieurs interpellations. Et chacune répond à une motivation. Mais, ce qui est le plus important, c’est que celui qui prend la décision, le fasse en parfaite adéquation avec sa conscience. Et Cheikh Tidiane Diakhaté l’a toujours fait. Nous prions pour que le Tout Puissant l’accueille en son Paradis.»

Me Ousmane Sèye, avocat
«L’histoire lui a donné raison…»
«Cheikh Tidiane Diakhaté était un homme pieux, généreux, reconnaissant et affable. C’est un magistrat professionnel, indépendant qui a toujours su prendre ses responsabilités. Pour moi, l’histoire lui a donné raison puisque quand il validait la candidature du Président Abdoulaye Wade, j’étais l’avocat de l’Etat du Sénégal. Donc, je peux faire un témoignage sur son objectivité et sur la manière délicate avec laquelle il abordait les dossiers. Il prenait toujours des décisions d’apaisement et savait ce que représentait une décision de justice.»

Me El Hadji Diouf, député et avocat
«Il a su, sans trembler, trancher des décisions»
«Le Sénégal vient de perdre un grand magistrat qui a eu une carrière remarquable qui l’a conduit à la tête du Conseil constitutionnel. Il était au sommet de la hiérarchie judiciaire. C’est un juge qui a occupé cette responsabilité, quelles que soient par ailleurs les difficultés de la tâche. Quelles que soient les opinions des uns et les autres, il a su, sans trembler, trancher des décisions.»

Landing Savané, secrétaire général Aj/Authentique
«Il a toujours favorisé la réconciliation des Sénégalais»
«C’était un homme de la famille judiciaire que tout le monde a connu au Sénégal par les responsabilités éminentes qu’il a occupées. Comme tout homme, il avait des qualités et des défauts. Et personne ne contestera qu’il a eu à gérer des dossiers délicats qui ont créé des remous dans le pays. Et il a su faire preuve de hauteur et favoriser la réconciliation des Sénégalais. Aujourd’hui, je suis venu pour témoigner du fait que, en dehors des réserves que nous avons eues parfois sur des positions qu’il a prises, c’est un homme que nous respectons énormément. Et nous prions pour que Dieu l’accueille dans son paradis parce qu’il l’a bien mérité.»

Almamy Dramé, porte-parole de la famille
«C’était un homme pieux»
«Il était généreux et sociable. C’était un militant de la paix. Il aidait ses parents, ses amis et tous ses proches. Il se donnait pour satisfaire son entourage. Et il était pieux.»

pnsouane@lequotidien.sn
Par Le Lundi 19 Janvier 2015 à 13:50 | Lu 84 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES