Page

Thiès /Coups et blessures mortels sur la personne de son épouse: Gayke Ndiaye condamné à 7 ans de travaux forcés

ThiesVision.com - Gayké Ndiaye, né en 1960 à Mbour, de Dialène et de Fakane Sarr, cultivateur, domicilié au village de Niomar, dans les environs de Thiadiaye, est dans les liens de la détention depuis le 03 septembre 2010 pour coups et blessures mortels sur la personne de son épouse Dibor Tine.


Thiès /Coups et blessures mortels sur la personne de son épouse: Gayke Ndiaye condamné à 7 ans de travaux forcés
Les faits remontent au 1er Septembre 2010. Ce jour-là, le sieur Ngor Tine, frère de la défunte, informait la Brigade de Gendarmerie de Thiadiaye du décès de sa sœur Dibor Tine, consécutif aux coups assénés sur sa personne par son mari, Gayké Ndiaye. L’enquête avait révélé, que suite à une altercation entre les deux époux, Gayké Ndiaye s’était emparé d’un pilon avec lequel il asséna plusieurs coups à son épouse, notamment au niveau de la tête.
Évacuée à l’hôpital de Thiadiaye, Dibor décède des suites de ses blessures.
Le certificat de genre de mort établi, relevait entre autres, une hémorragie cérébrale abondante. Gayké Ndiaye, inculpé, comparaissait devant la Cour d’Assises de Thiès ce 1er avril 2014, pour coups et blessures ayant occasionné la mort sans intention de la donner. L’Avocat Général est revenu sur la violence des coups en se référant sur le certificat de genre de mort et a requis 7 ans de travaux forcés.
Quant à la défense, elle a sollicité au terme de sa plaidoirie, une application bienveillante de la loi, évoquant les liens de parenté des deux époux et les risques d’éclatement de la famille.
La cour a finalement condamné Gayké Ndiaye à 7 ans de travaux forcés.
Abibou Diallo
ThiesVision.com
Par Le Mardi 1 Avril 2014 à 19:15 | Lu 98 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE