Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Thies : les autorités insistent sur le respect des mesures d'hygiène et de sécurité

L’adjoint au gouverneur de Thiès, chargé du développement, Mame Sané Ndiaye Faye, a assuré mardi à Thiès que des instructions ont été données pour veiller à la sécurité et l'hygiène conformément aux souhaits et préoccupations des éleveurs, afin que la vente de bétail se fasse de manière satisfaisante.


Thies : les autorités insistent sur le respect des mesures d'hygiène et de sécurité
Mme Ndiaye s’exprimait au cours du Comité régional de développement consacré à la tabaski 2014, en présence du chef de services régional de l’élevage, des éleveurs, transporteurs et services impliqués dans ce secteur.

Une circulaire du Premier ministre recommande des mesures préventives de sécurité et d’hygiène, afin que les collectivités locales aménagent des endroits et sites pour abriter les points de ventes des montons avant, pendant et après la tabaski pour que les éleveurs soient dans de bonnes conditions, a-t-elle rappelé.

Selon Mme Ndiaye, le service d’hygiène a reçu des instructions pour aménager les foirails, assurer des normes d’hygiène avec l‘installation de toilettes. Ils doivent aussi veiller sur l’alimentation à cause de l’épidémie du virus Ebola.

Les services de sécurité sont également interpellés pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

De son coté, le chef de service régional de l’élevage, inspecteur Meissa Ndiaye, a souligné que malgré les rumeurs au sujet d’une pénurie de moutons, l’Etat est en train de prendre toutes les dispositions utiles afin que le marché soit bien approvisionné.

Il a rappelé que l’année dernière, la région de Thiès avait enregistré 150.000 montons sur un objectif de 200.000 têtes. ‘’On espère pour cette année atteindre ce même chiffre pour satisfaire la demande en mouton dans la région’’, a déclaré l’Inspecteur.


BD/OID
APS
Par Le Mercredi 3 Septembre 2014 à 00:13 | Lu 100 fois




1.Posté par Atypico le 03/09/2014 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le virus Ebola ne se transmet absolument pas si facilement :

« Il faut un contact direct avec un liquide biologique comme le sang, les selles ou les vomissures. Il n’y a aucune transmission par voie aérienne. C’est-à-dire que, lorsqu’une personne parle ou tousse, elle ne répand pas le virus Ebola dans l’air ambiant », explique le Pr. Bruno Marchou, chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Purpan, à Toulouse.

Autrement dit, le virus Ebola est comparable au SIDA pour son mode de propagation. Il faut vraiment être au contact du sang ou du liquide biologique du malade pour risquer soi-même d’être contaminé.

Cela veut dire, toujours selon le Pr. Bruno Marchou, que le virus Ebola « n’atteindra pas le stade pandémique. À Conakry [capitale de la République de Guinée], ils avaient initialement plusieurs dizaines de cas parmi le personnel hospitalier. Ils ont réussi, en appliquant des mesures d’hygiène standard simples, à endiguer la propagation du virus parmi leur personnel. ».

Ces mesures d’hygiène n’ont rien de sorcier : « Quand on s’occupe d’un patient, on se couvre les mains avec des gants. Si le patient vomit, il faut aussi se couvrir le visage. C’est le b.a-ba. On fait ça tous les jours », poursuit-il.

Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES