Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tivaouane sursoit à son Gamou, Les Moustarchidines se démarquent

La célébration de la naissance du Prophète (Psl), communément appelée «Gamou», ne se fera pas sous une forte affluence dans la cité religieuse de Tivaouane, cette année. Le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, en a décidé ainsi. A travers une déclaration lue hier, mardi 13 octobre, par Serigne Babacar Sy Abdou, le Khalife général a donné l’ordre aux fidèles Tidianes de sursoir au grand rassemblement religieux annuel de la capitale de Tidianiya au Sénégal.



C’est officiel ! Tivaouane ne célébrera pas le Gamou, manifestations marquant la naissance du Sceau des Prophètes Mouhamed (Psl), cette année. Tout au moins, l’événement ne sera pas commémoré de manière festive et en grande pompe comme c’était le cas les années précédentes. La persistance de la pandémie à Covid-19, dont la lutte contre la propagation se poursuit, est passée par là.

Dans une déclaration rendue publique hier, mardi 13 octobre, par Serigne Babacar Sy Abdou, le Khalife général de la famille d’El Hadji Malick Sy, a décidé de sursoir à l’évènement jusqu’à l’année prochaine. «Les mosquées ont été fermées depuis mars. Aucune prière n’y a eu lieu, que ça soit pour les fêtes religieuses ou autres. Il n’y a pas de raison donc de célébrer le Gamou qui n’est pas plus important que la prière», a dit Serigne Babacar Sy Abdou.

Et le porte-parole du jour de relever, par rapport à la prévalence du nouveau coronavirus, que «certains sont peut-être porteurs de la maladie sans s’en rendre compte», a-t-il ajouté. A la suite de Serigne Babacar Sy Abdou, Serigne Abdou Hamid Sy est revenu sur les motivations qui ont fondé la décision du Khalife général des Tidianes. Il s’agit, dit-il, «de la persistance de la pandémie à la Covid-19 dans notre pays et dans le monde entier».

La décision du guide religieux est aussi motivée par les «conseils des hommes de l’art et des juristes et après une large concertation avec la famille d’El Hadi Malick Sy». Mieux, selon Abdou Hamid Sy, le fait de sursoir au Gamou est en cohérence avec les décisions antérieurement prises par le Khalife général dans la cadre de la lutte contre la pandémie. Une position fondée, dit-il, «sur la Sunna du Prophète Mouhamed (Psl) qui demande aux fidèles musulmans de ne pas sortir d’un pays ou sévit une pandémie au mieux de ne pas y aller».

Dans son argumentaire, Abdou Hamid Sy ajoute aussi que «la décision du Khalife est conforme aux traditions des guides de la voie (Tidiane) qui se sont toujours distingués par le fait d’assumer leur responsabilité lorsque la vie et la quiétude de leurs coreligionnaires est menacée».

Vu qu’il n’y a pas de commémoration grandiose à Tivaouane, le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a demandé aux fidèles de célébrer le Maouloud (ou Gamou) de cette année dans l’intimité de leur foyer car, soutient Abdou Hamid Sy, «ce qui lui importe, ce n’est ni la lettre, ni le nombre de fidèles mobilisés, mais l’essence de cette commémoration qui, à tous point de vue, n’est que la reproduction du modèle prophétique tel qu’enseigné par El Hadji Malick Sy dont l’invite rigoriste fustigeait qu’on la célèbre dans l’ostentation et la promotion de l’interdit». Et Abdou Hamid Sy d’ajouter : «il s’agira de célébrer le Maouloud dans l’intimité, le refus de la fatalité, la prière profonde et sincère, la prière sans foule et la célébration sans bain de foule». Pour preuve, il rappelle que «la première édition du Maouloud a été célébrée à travers une lecture du Coran d’El Hadji Malick Sy et de son disciple El Hadji Rawane Ngom de Mpal». Pour Hamid Sy, il existe mille façons de rendre grâce à Dieu (Swt) et de reproduire le modèle prophétique, différentes de la célébration festive.

CÉLÉBRATION DU GAMOU A TIVAOUANE : Les Moustarchidines se démarquent

Les Moustarchidines, sous la conduite de Serigne Moustapha Sy, ont décidé de célébrer le Gamou, comme d’habitude, au champ de courses de Tivaouane. Sur instruction du responsable moral, Serigne Moustapha Sy, le «Dahira Moustarchidines wal moustarchidate», va célébrer le Maouloud (Gamou) comme d’habitude à Tivaouane», a déclaré le chargé de communication de ladite organisation, Makhary Mbaye, sur les ondes de la Radio Futurs Médias (RFM).
La décision a été prise, selon lui, au terme d’une réunion entre les responsables de l’organisation. La journée du samedi 17 octobre est retenue pour le nettoyage du lieu où se tiendra l’événement religieux.

FATOU NDIAYE
SUDONLINE.sn
Par Le Mercredi 14 Octobre 2020 à 11:55 | Lu 48 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION