Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Traite atlantique : Ibrahima Thioub titulaire d'une chaire du Collège d'études mondiales

L’historien sénégalais, Ibrahima Thioub, choisi comme titulaire de la chaire ‘’Traite atlantique des esclaves et esclavages : historiographie et mémoires dans une perspective globale’’, du Collège des études mondiales, va prononcer jeudi à Paris une conférence inaugurale sur ce sujet, annonce le quotidien Le Soleil.


Traite atlantique : Ibrahima Thioub titulaire d'une chaire du Collège d'études mondiales

La communication de l’universitaire sénégalais va porter sur le thème : ‘’Traite atlantique des esclaves et transformations des cultures africaines’’, selon ce quotidien. Il précise que la conférence se tiendra dans les locaux de la Fondation Calouste Gulbenkian, dans la capitale parisienne.


Le Collège des études mondiales a été créé en 2011 par la Fondation de la maison des sciences humaines. Il vise à établir et à mettre en place de nouveaux modes de pensée et de travail, adaptés aux changements du monde à partir du constat, à partir des années 1980, d’une entrée progressive des sciences humaines et sociales françaises dans une phase de reconstruction faisant suite à une période de déclin, renseigne Le Soleil. 

La conférence inaugurale de l’historien sénégalais ‘’sera retransmise en streaming sur la chaîne de la Fondation de la Maison des sciences de l’homme (FMSH) et sera ultérieurement mise en ligne sur les Archives audiovisuelles de la recherche (AAR)’’, rapporte le journal.

Il précise que le choix porté sur le thème de cette conférence se justifie par le fait que la dimension culturelle de la traite des esclaves ‘’a été plutôt négligée par la recherche historique’’, sachant que des travaux ‘’de très bonne facture ont mis en évidence les multiples transformations induites par cette expérience historique sur l’ensemble du continent’’. 

Soutenu par quatre Prix Nobel (Herta Müller, Yuan-tseh Lee, Joseph Eugène Stiglitz et Wole Soyinka), le Collège des études mondiales entend créer, suivant une perspective résolument internationale, ‘’un milieu scientifique dense et vivant’’. 

Il cherche également, selon Le Soleil, à ‘’enraciner, en France, des paradigmes, des modes d’approche, des méthodes de travail et des lignes de recherche portant sur des enjeux suffisamment explorés dans ce pays’’.

Par Neega Mass Le Mardi 6 Novembre 2012 à 13:40 | Lu 169 fois

Neega Mass

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région