Page

Un centre d'accueil pour albinos réceptionné à Thiès

Thiès, 10 déc (APS) - L’association française Now a injecté plus de 10.000 euros (6,5 millions francs CFA) dans la réhabilitation d’un centre d’accueil et de protection des albinos, situé au quartier Sampaté, dans la commune de Thiès (ouest), a-t-on appris mardi de l’Association nationale des albinos du Sénégal (ANAS).



La société C3S y a apporté son concours, en offrant des toitures. Le centre, qui a également réceptionné 12 lits, est composé notamment d’un dortoir, de salles de classe et d’un bloc administratif.

Un espace y a été aménagé pour permettre aux albinos d’avoir des revenus en pratiquant l’aviculture, afin de renoncer à la mendicité, a expliqué à l’APS le président de l’ANAS, Mouhamadou Bamba Diop.

Le centre construit en 1997 par l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal, était fermée depuis deux ans. Il a été réfectionné pour recevoir 40 élèves atteints d’albinisme au cours de l’année scolaire en cours, selon M. Diop.

Le centre accueillera d’abord 12 élèves en situation de vulnérabilité, qui seront inscrits au cours d’initiation et au cours préparatoire. Venus de contrées éloignées de la ville de Thiès, ils y seront admis en régime d’internat, ‘’en attendant de compléter l’effectif’’, a assuré Mouhamadou Bamba Diop.

C’est le ‘’seul centre pour albinos en Afrique l’Ouest’’, selon M. Diop.

L’ANAS reçoit des demandes d’autres pays de la sous-région, dont la Guinée et la Mauritanie, qui veulent y envoyer des enfants albinos en attendant de pouvoir construire des centres similaires, affirme Mouhamadou Bamba Diop, également président de la Fédération des associations des personnes atteintes d’albinisme de l’Afrique de l’Ouest (FAPAAAO).

Il dit déplorer que les communes et l’Etat n’octroient pas de ‘’subventions’’ au centre.

M. Diop souhaite que les ministères chargés de la Santé et de l’Education viennent en aide au centre pour albinos de Thiès, situé dans une zone inondable, selon lui.

‘’Ce centre est un outil d’inclusion en faveur des quelque 10.500 albinos recensés au Sénégal, dont 98% sont illettrés’’, a précisé le président de l’ANAS.

Les albinos sont confrontés à un accès difficile à l’éducation et à la formation, dit-il, ajoutant que 260 albinos détenteurs d’une carte d’égalité des chances sont encore à la recherche d’une bourse de sécurité familiale.
ADI/ESF/ASG

APS
Par Le Mercredi 11 Décembre 2019 à 11:58 | Lu 48 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région