Page

Vente de migrants en Libye : Le Sénégal restera mobilisé pour la poursuite en justice des auteurs (Macky Sall)

Le président de la République, Macky Sall a souligné, mardi à Abuja (Nigeria), que le Sénégal s’emploiera à faire traduire en justice les auteurs de la vente de migrants originaires d’Afrique subsaharienne sur le territoire libyen.


Vente de migrants en Libye : Le Sénégal restera mobilisé pour la poursuite en justice des auteurs (Macky Sall)
"Le Sénégal restera mobilisé dans toutes les instances internationales, y compris le prochain Sommet Union Africaine-Union Européenne, pour que les auteurs et complices de ces actes inqualifiables soient traduits en justice et leurs réseaux criminels démantelés", a-t-il dit.

Dans un discours prononcé à l’ouverture de la deuxième session ordinaire du parlement de la CEDEAO, le président Sall a soutenu que ce "commerce de la honte, qui réveille les démons de l’esclavage, est la pire forme de violation des droits humains, une offense à la conscience universelle qui ne doit en aucun cas rester impunie".

Macky Sall a invité le président en exercice de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) et celui de la Commission a engagé les concertations nécessaires pour une "action coordonnée des Etats membres en vue du rapatriement de tous nos ressortissants en Libye".

Le chef de l’Etat a rappelé que le Sénégal a déjà rapatrié 2449 de ses ressortissants.

Mardi à Dakar, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Sidiki Kaba a exprimé au chargé d’affaires de l’ambassade de Libye au Sénégal, la "profonde indignation" du chef de l’Etat devant "la vente de migrants originaires d’Afrique subsaharienne sur le territoire libyen", rapporte un communiqué de son département ministériel.

Qui renseigne qu’"il a été remis au chargé d’Affaires le communiqué du 17 novembre 2017, par lequel le gouvernement du Sénégal condamnait vigoureusement le trafic abject de migrants tout en demandant au gouvernement libyen d’ouvrir dans les meilleurs délais une enquête".

Le Sénégal n’a pas de représentation diplomatique en Libye, rappelle le ministère des Affaires étrangères qui souligne toutefois que "le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour le rapatriement des Sénégalais se trouvant en Libye".

Des journalistes de la télévision américaine CNN ont récemment, avec des caméras cachées, une vente aux enchères d’êtres humains, près de Tripoli, en Libye.

En l’espace de quelques minutes, une douzaine de migrants ont été vendus par des passeurs pour des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (jusqu’à 435 euros), explique t-on dans le reportage qui ajoute que "ce type de marchés se tiendrait une ou deux fois par mois".

BHC/PON

APS
Par Le Mercredi 22 Novembre 2017 à 20:35 | Lu 51 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES