Page

Y a-t-il des Mame Diarra au Sénégal?

La communauté mouride du Sénégal célèbre Mame Diarra Bousso, 3ème épouse de Momar Anta Saly et mère du Vénéré Cheikh Ahmadou Bamba. La gente féminine de cette communauté évoque sa chasteté et sa grandeur d’âme, dans un enthousiasme qui tend vers l’extase.


Y a-t-il des Mame Diarra au Sénégal?
Mame Diarra avait d’humaines et morales qualités qu’elle partage avec Sokhna Mame Fawade Wélé, mère de Seydi Hadji Malick Sy, Sokhna Coumba Ndoye, mère de Seydina Limamou Laye, Sokhna Coumba Diankha, mère de Cheikh al Ibrahima Niasse, Sokhna Adama Aissa, mère de Cheikhou Oumar Foutiyou, etc.
Mais ne sont pas ces femmes qui veulent. Elles ne connaissaient ni l’orgueil, ni la haine. Elles ignoraient la délation et le mensonge. Elles ne trichaient pas, comme on en voit aujourd’hui. Elles étaient sobres, pauvres, simples, stoïques et sereines, grâce à la solidité de leur foi.
Elles avaient des enfants et cela ne les empêchait pas de se sentir mères de toute l’humanité, parce que le genre humain était, pour elles, une famille.
Mais, au-delà du folklore, des hommages et des panégyriques, que tire la Nation du modèle qu’offrent ces illustres femmes ? Leurs ombres ont protégé leurs fils et leurs œuvres discrètes et dévouées ont arrosé la semence divine de leurs enfants que la morale religieuse chante à tue-tête.
On a beau célébrer Mame Diarra Bousso, chanter Mame Fawade Wélé, etc. mais téter du peu de leurs qualités morales et humaines est la seule victoire que gagnerait la gente féminine. Mais bof ! On comprend. Ce n’est pas facile. C’est même impossible !
Rewmi.com
Par Le Vendredi 20 Février 2015 à 12:45 | Lu 104 fois



Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région