Page

Ziguinchor déroule le tapis rouge à Ousmane Sonko

Le leader de la Coalition Sonko Président, Ousmane Sonko, a été accueilli par une foule de militants massés de l’entrée de la ville de Ziguinchor au mythique rond-point Aline Sitoe Diatta, aux quartiers de Santhiaba et Boukot en terminant par un grand meeting au stade Néma.



La tension était palpable ! Le classico inévitable comme un match entre le Real Madrid et le Barcelone pour qualifier les activités des candidats Ousmane Sonko et Macky Sall dans la capitale régionale du Sud, notamment à Ziguinchor, le même jour, a eu lieu… sans incidence. Sous une forte escorte, la caravane de la coalition Sonko Président est arrivée à Ziguinchor en début d’après-midi, vers 15 heures. Attendus par ses militants à l’entrée de Ziguinchor venant de Bignona, Sonko et son équipe ont pris les artères de Ziguinchor pour une caravane. De la place de Soweto, lieu où les militants de la coalition Benno Book Yakaar attendaient leur leader, Macky Sall qui était à Oussouye, selon nos informations, la coalition Sonko Président a emprunté les artères des quartiers de Santhiaba, Boukot et finalement les Hlm.

Pendant une bonne partie de l’après-midi, c’était une caravane qui s’est déroulée dans le calme. C’est au stade de Nema Kadior du surnom de l’ancien international, Jules François Bocandé que la caravane finira sa périple pour un grand meeting.

Une forte mobilisation des Ziguinchorois accueille leur fils

Harangué par une foule nombreuse composée de jeunes, Sonko déclare : «la bataille de Ziguinchor n’aura pas lieu. Je suis fière de la mobilisation». Le leader du parti Pastef a par ailleurs, réagi sur les violences enregistrées hier, à Tambacounda, causant la mort de deux personnes. Rappelant ses interminables appels à la paix, Ousmane Sonko accuse Macky Sall être le principal responsable des échauffourés.

Avant de revenir à la charge : « S’il continue ainsi, nous lancerons un appel à tous les candidats de l’opposition à mutualiser leurs forces pour leur démontrer qu’ils sont en minorité dans ce pays ».

Devant ses inconditionnels, Ousmane Sonko invite les autorités religieuses à se prononcer sur cette situation avant qu’ils ne soient trop tard. «Notre armée, gendarmerie et police qui sont des forces républicaines, doivent refuser toute instrumentalisation. Ils sont là pour tous les Sénégalais. Si elles ne peuvent pas s’interposer, ils n’ont qu’à être neutres pour qu’on réduise en minorité à Macky Sall».

Pour railler le candidat sortant, Macky Sall, Ousmane Sonko invite le leader de Benno Bokk Yaakar à présenter ses excuses à la Casamance. «Le principal motif, dit-il, est qu’il n’a rien fait pour la région naturelle. Pendant qu’’il était parti présenter ses condoléances à Charlie hebdo, Macky Sall n’a mis les pieds en Casamance dans l’affaire de Boffa Bayotte qui a coûté la vie à 13 personnes».

85 % DU SCORE

Tout en invitant les jeunes à rétirer massivement leurs cartes d’électeur, Sonko veut un score de 85% au soir du 24 février en Casamance. «Partout du Sénégal, nous allons réaliser des scores exceptionnels. Je veux que la Casamance se classe première. On se débarrasser de Macky Sall et du système», a-t-il déclaré.

Casamance un véritable hub commercial et financier régional

Dans son programme, Sonko parle des pôles régionaux intégrés de développement. Pour mettre en valeur les potentialités économiques de Casamance, Sonko propose le développement économique comme facteur de paix. Pour ce faire, il veut faire de la Casamance un véritable hub commercial et financier régional en élevant le Port de Ziguinchor aux standards internationaux et des infrastructures routières, la modernisation des marchés, notamment de Diaobé.

RECONSTRUIRE L’UNIVERSITÉ ASSANE SECK

En plus de reconstruire le pont d’Emile Badiane et de délocaliser l’aéroport vers Tobor, Sonko avec son programme «Jotna», entend re-construire l’université Assane Seck de Ziguinchor.

«L’université Assane Seck est un lycée. Elle n’est pas digne d’une université. Notre ambition est de faire de Ziguinchor un centre d’excellence pour l’éducation et la santé», explique-t-il.

Dans les mesures urgentes et structurantes pour le développement de la Casamance, Sonko annconce le «développement du tourisme médical grâce à l’utilisation des potentialités du Cap Skiring pour orienter les touristes».

VIOLENCES ELECTORALES

Sonko accuse Macky et appelle à l’unité de l’opposition

S’exprimant sur les violences électorales, Sonko accuse Macky Sall, avant de le demander à tous les candidats de l’opposition de mutualiser leurs forces pour leur (coalition BBY) démontrer qu’ils sont en minorité dans ce pays.

Ibrahima BALDE

Sudonline.sn
Par Le Mardi 12 Février 2019 à 12:16 | Lu 55 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES